Un chaos organisé

Agenda: Happy Planner, Washi et autocollants: Stickii Club et Recollections, design original

Pour briser la glace avec un “vrai” premier article, après une grosse semaine de tergiversation et d’entrevues des différents sujets qui voulaient donc bien la job, j’ai tranché pour ce qui occupe le plus clair de mes temps libres actuellement: le planning.

En gros, entre ma business, ma famille, mon blogue, ça arrive 4e, juste avant Netflix, avec un écrasant 7% de mon temps éveillé (fait que non, je sais pas comment ça finit Game of Thrones pis j’ai même pas commencé Lucifer, y’a déjà 5 saisons de faites, je rattraperai jamais le retard. J’attends impatiamment la 2e saison de The Witcher par contre, mais ça fera le sujet d’un autre article.)

Donc, pour en revenir à nos moutons, j’ai toujours été bordélique. Dans ma tête, dans mon environnement immédiat, genre Midas qui transforme tout en or, mais version moins glamour pas mal. Pis allé jusqu’à un certain point dans ma vie, c’était pas grave. J’ai toujours eu des bonnes notes à l’école, donc pas besoin de retrouver mes notes juste avant l’examen, je m’en rappelle par coeur. J’ai plein de linge, même si je retrouve pas mon t-shirt avec un corbeau, j’ai juste à prendre celui avec des étoiles pis bingo, je suis habillée.

Agenda et autocollants: Happy Planner, design original

Mais vient un moment, quand tu commences à cumuler les chapeaux (pis là je parles pas de ceux sur la tablette du garde-robe d’entrée), que juste “surfer” comme ça, ça marche juste pu. J’ai lancé ma business alors que j’étais encore employée 35h/semaine dans un bureau et ma plus vieille venait d’avoir un an. Donc ça devenait subitement crucial de me rappeler quel jour on est, où sont mes clés pis surtout, surtout, où est sa suce….!

En gros, j’ai comme pas eu le choix de m’organiser.

La partie qu’on appellera “physique et logistique”, ça a pas mal été le plus simple. Tsé, on prend des trucs. Établir des routines, mettre les choses toujours à la même place, acheter 12 suces pareilles et en laisser partout, ça s’installe relativement bien, en tout cas pour moi.

Sauf que ce qu’on te dit pas, avant d’avoir des enfants, c’est que tu vas devoir leur léguer la moitié de ton cerveau à chacun! Donc en plus de pas te laisser dormir (les miennes en tout cas), ça te gobe toute ta mémoire. Bref, t’as juste pu de tête. Tu raisonnes pu, tu retiens rien, tu survis point barre.

Agenda: Happy Planner, Autocollants: Live Love Posh, Happy Planner et Pomme F, design original

Moi qui avait toujours dit “j’ai pas besoin de prendre de notes, commencez à stresser si je demande un crayon pis un papier”, ben le niveau de stress a monté d’une couple de crans mettons!

Mais c’est ce que j’ai fait: me suis racheté un agenda, en papier, pis des stylos colorés, pis j’ai commencé à tout noter. Pis à faire des dessins/gribouillis pendant les réunions ou les appels téléphoniques interminables, pour garder mon attention.

Fast forward mars 2020: pandémie time.

J’avais juste ma business et ma famille à gérer, et subitement vachement moins de sorties sociales, mais aussi moins d’opportunités de divertissement pis apparemment que repeindre les murs de la maison sur une base hebdomadaire c’était pas une option. Meh.

C’est là que j’ai découvert la combinaison parfaite pour moi, qui joignait l’utile à l’agréable, le pratique avec le créatif, et j’ai nommé : le planning. Révélation.

Agenda: Happy Planner, Autocollants: Happy planner, design original

En gros, ça consiste à avoir un agenda moyennement drab à la base pis le décorer avec des crayons, des étampes, des stickers pis tout ce qui peut physiquement coller dans un agenda papier. Ça pourrait ne pas convenir à certaines personnes qui ont besoin d’avoir leurs trucs en colonnes ou épurés pour se retrouver, moi c’est pas un problème vu comment mon cerveau analyse déjà le bordel dans ma vie. Chaos organisé, comme je disais plus haut.

Ça m’a permis de garder le cap professionnellement, de décompresser après des grosses journées de travail/école à la maison/pas de garderie/etc. tout en occupant mon temps ailleurs que sur des écrans (j’y passais assez de temps dans la journée mettons). Ça m’a aussi fait découvrir une communauté de passionnées sympathiques et accueillantes, dont certaines qui sont devenues de vraies amies.

J’ai toujours dis que j’avais plus de passe-temps que de temps à passer, je pense que j’ai finalement réussi à trouver l’harmonie.

Agenda et autocollants: Happy Planner, Washi: The Washi Tape Shop, design inspiré de @Planningwithbumble

Un commentaire

  1. C’est tout un art et une science à la fois que d’apprendre à bien se planifier! De mon côté, je suis encore en train d’explorer ce qui fonctionne le mieux pour moi. J’essaie différents outils, je rajoute de la couleur… Mais jusqu’à maintenant, j’ai réalisé quelques règles absolues pour moi :
    – Le chaos, c’est déjà pas facile à gérer dans ma tête, mais sur papier, ça me perd complètement, il me faut un ordre!!!
    – C’est cool la couleur pis les autocollants, mais quand il y en a trop, je perds le fil de ce qui est important (le contenu dans les tites cases).
    – J’ai besoin de 2 planifications. 1 que je fais au début de la semaine avec mes objectifs de la semaine au complet avec mes priorités identifiées et 1 autre que je fais au début de chaque journée pour faire la liste de ce que je veux faire aujourd’hui.

    Plus le temps passe, plus j’y prends goût, mais disons que ce n’est pas encore naturel pour moi qui était, justement, du genre à tout conserver dans ma tête avant!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *